Mon Tabboulé, ohé ohééé !

©Rima Akkari 2015

©Rima Akkari 2015

Dieu créa le persil… et les Libanais en firent du Tabboulé ! Au Liban , il existe plusieurs religions, dont le fameux Tabboulé (qui, d’ailleurs, devrait être la seule religion dans ce pays ! Private joke…). Soyons clairs, quand on parle de tabboulé, c’est une question de chauvinisme !
Qui n’a pas, un jour, été intrigué par cette histoire de tabboulé tout vert, avec juste des légumes et oh my God, pas une graine de semoule, comme celui qu’on achète chez Carrouf pour aller pique-niquer dans un parc, en pensant que c’est une salade light qui fait maigrir, à l’approche des vacances à la plage ? Hein, qui ? Laissons ces barquettes de semoule se reposer sur les rayons des supermarchés et attaquons-nous au frais, fait maison, avec amour 🙂

Mesdames et messieurs, je vais enfin vous dévoiler la recette du vrai, du seul et unique tabboulé digne de ce nom, and the winner is: le tabboulé libanais ! Vous noterez que j’insiste bien sur le double « b », car c’est la lettre qui comporte l’accent principal. Eh oui, autant faire les choses bien !
C’est une salade dont les Libanais raffolent et qui est présente dans tous les mezzés. Le secret dans la préparation du tabboulé, c’est son assaisonnement et je vais vous dire franchement, il faut goûter et ajuster en fonction des ingrédients. C’est aussi cet apprenstissage que je montre et que je privilégie dans mes cours de cuisine. Les petits novices qui vont acheter leur mini barquette avec 3 branches de persil, c’est même pas la peine ! Pour avoir le top, vaut mieux avoir du persil bio (feuilles plus tendres et meilleur goût) et surtout de bonnes tomates charnues (pas les rondes qui ont toutes le même calibre pour que le consommateur de base les achète, sous prétexte qu’elles sont belles et sans défauts… au secours ! nan, nan et nan, pas celles du supermarché). Pareil pour l’huile d’olive: pitié, investissez dans une bonne bouteille !
Bon, vous avez les bons produits ? Passons à l’action… Ah oui, mettez quand même une p’tite bière au frais… Ou si vous avez de l’Arak, c’est royal !

Ingrédients : pour 6 personnes (si vous ne voulez pas vous resservir !)

– 2 gros bouquets de persil plat
– Un demi bouquet de menthe
– 4 tomates bien en chair 🙂
– 2 cébettes avec leurs tiges vertes (ou un oignon moyen)
– 1 citron et un peu de son zeste
– Une grosse poignée de boulghour (blé concassé brun et fin)
– 15 cl d’huile d’olive
– Sel et poivre
– Une laitue romaine (facultatif)

Préparation :

Défaire les bouquets de persil et les reformer de manière plus ordonnée, en enlevant les feuilles un peu jaunâtres ou abîmées.

Une fois les bouquets formés, les attacher de nouveau et les laver. Les faire sécher sur un torchon ou une serviette en tissu.

Laver le bouquet de menthe et laisser sécher avec le persil.

Prendre un bouquet de persil, découper les tiges et bien tenir les feuilles pour les hacher finement (voir le résultat dans la photo ci-dessous). Mettre dans un saladier.

©Rima Akkari 2015

©Rima Akkari 2015

Découper les tomates en rondelles, ensuite en petits dés. Ajouter au persil.

Hacher finement les cébettes, avec leurs tiges vertes et ajouter au mélange.

Mettre une pincée de poivre et saler.

Prélever le zeste du citron, avant de le presser et de verser le jus dans le saladier. Ajouter le zeste.

Effeuiller la moitié du bouquet de menthe et hacher finement. Ajouter au mélange. Afin d’éviter que la menthe noircisse, vaut mieux laisser cette étape pour la fin.

Ajouter le boulghour cru au mélange.

Mettre l’huile d’olive et mélanger longuement le tabboulé.

Goûter et si besoin, ajuster au niveau du sel et du citron.

Laisser reposer 15 min avant de le déguster, afin que le boulghour soit plus tendre.

Le tabboulé est traditionnellement accompagné de feuilles de laitue romaine.

Sahtein! Bon appétit !

Publicités

4 réflexions à propos de “ Mon Tabboulé, ohé ohééé ! ”

  1. Ho zut ! En lisant ton article, cela m’a donné faim, j’ai tous les ingrédients sauf le persil plat ! J’ai même la bouteille d’Arak ramené de Beyrouth l’année dernière.
    Vivement demain pour aller chez mon épicier oriental.

    • Oh oh oooooooh je vois que monsieur est un connaisseur 🙂
      un petit conseil: le tabboulé c’est bon avec de la salade romaine ou du chou blanc, je dis ça, je dis rien hehehehe…
      En tout cas, bienvenue sur mon blog et j’ai hâte que tu me dise comment était ton tabboulé. Sahtein 🙂

  2. Tu m’as fait voyager avec ton taboulé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s