About me

Ken ya maken, fi adim el zamen… Un blog dédié à ma passion pour la cuisine libanaise et d’ailleurs, pour celle que j’aime inventer et pour celle des autres passionnés.

Cette cuisine, c’est mon héritage familial avant tout et celle d’un pays dont je suis tombée amoureuse en le découvrant après la guerre, bien que j’y sois née.

En plus d’être une passion, la cuisine est une sorte de thérapie gustative, une façon de renouer avec mon enfance, avec mes amis, ma famille et mon pays, dont je suis loin. C’est aussi ma créativité, mon oxygène.

Beaucoup de gens connaissent peu ou pas le Liban. A force d’entendre mes amis et les personnes que je rencontre me dire tout le temps « Ah, tu es Libanaise ? J’adore la cuisine libanaise ! », j’ai fini par me rendre compte de deux choses. La première est qu’ils ne connaissent qu’une partie très infime de la cuisine libanaise, autant dire 4 ou 5 mezzés tout au plus ! La seconde est que j’avais la possibilité de leur faire découvrir ma culture et mon patrimoine à travers les plats, les ingrédients, les parfums et les émotions. J’ai donc décidé de me lancer dans cette aventure !

Ce blog a mijoté comme un bon plat en cocotte, lentement et avec amour. C’est une partie de mes souvenirs et de mes émotions, mais c’est avant tout mes expériences culinaires que j’aimerais partager avec tous les amoureux de la cuisine.

Petit retour en enfance…

Ma tante Gladys, pour qui j’avais beaucoup de considération et une sacrée dose d’amour m’a transmis son enthousiasme et sa passion pour la cuisine. J’adorais les dimanches et les jours de fêtes, quand elle cuisinait pour toute la famille et qu’on se réunissait pour le repas de midi. Une ambiance chaleureuse et indescriptible.

Petite déjà, j’assistais à la préparation des bûches de Noël, tout un art ! Il faut dire que ma tante avait tous les ans des commandes de bûches et pendant des journées entières, elle s’activait à confectionner ses pâtisseries. Elle me confiait la mission d’étaler la crème sur la génoise et de décorer les bûches, je ne vous dit pas l’excitation de ces moments privilégiés !
Une autre période dont je me souviens : la préparation des biscuits à l’anis et des  sablés à la confiture et au chocolat. Ma mission consistait à découper la pâte avec des emporte-pièces et une fois cuits, j’étalais la confiture ou le chocolat sur les palets. Aujourd’hui, j’ai toujours autant de plaisir à faire des sablés et des biscuits à l’anis.

Ma mère tient aussi une place importante dans mon éducation culinaire. Tous les jours, en rentrant de l’école pour le déjeuner, j’étais accueillie par les odeurs subtiles et alléchantes des repas qu’elle préparait. J’ai encore le goût des Maakroun (des pâtisseries en forme de gros pouce, trempées dans du Ater, du sirop) que nous préparions ensemble, à ma plus grande joie. Aujourd’hui, nous partageons toutes les deux cette passion et elle m’accompagne dans la réalisation de certains plats. J’aime ces moments de complicité.

Un grand merci à toutes les personnes qui me sont chères et qui ont participé à la réalisation de ce blog et des recettes. Merci aussi à tous mes amis et « cobayes » qui ont testé mes plats et qui m’ont permis de les améliorer au fil du temps !

Si vous avez aimé ce blog et si certains articles et recettes vous ont intéressé, j’aimerais avoir votre avis et vos commentaires.

En attendant, je vous souhaite un bon appétit…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s