Mots-clefs

, , , ,

L’ail et l’oignon c’est bon, mais attention…

Il y a quelques jours, alors que je préparais une moussaka avec une amie, elle m’appris une astuce de sa grand-mère, pour éviter de faire couler des litres de larmes pendant le découpage d’un oignon. Bon, elle commence par me montrer ce qu’il fallait faire et je dois avouer que j’ai bien rigolé, vu le ridicule de la situation. Mais, mais, mais, c’est on ne peut plus véridique comme méthode et je vous assure que ça a fonctionné !

Voici la méthode. Bon, vous allez croire que je suis zinzin, mais en fait, pas du tout (enfin si, juste un tout p’tit peu quand même). En tout cas, vous allez vous rendre compte que ça marche ce truc…

Vous prenez un ustensile de la taille d’un économe. Vous mettez l’extrémité du manche (pas la partie tranchante) dans votre bouche en serrant assez avec les dents pour ne pas le laisser tomber, tout en gardant la bouche entrouverte. Vous gardez cette position pendant que vous découpez vos oignons.
Oui, je vous ai dit que c’était comique… mais ce qui compte, c’est le résultat. Alors, efficace ou vous avez les yeux qui pleurent et vous voyez à peine votre écran, ce qui vous empêche de me répondre ?

Passons maintenant à l’ail, cette petite chose qui relève les plats, qui est très bonne, mais que certains digèrent très mal. Si vous digerez mal l’ail, avant de le découper, fendez-le en deux et enlevez le germe qui se trouve au milieu. Il devient ainsi plus digeste pour les petits estomacs fragiles.

Au Liban, beacoup de gens consomment le poulet grillé ou mariné avec une crème d’ail (Toum). Je fais partie des personnes qui en raffolent avec du pain ou des frites. Un vrai délice ! Vous pouvez même en abuser… mais si vous voulez garder vos amis, pensez à rester chez vous pendant les quelques jours suivants ! hihihi…

Publicités